Si vous avez décidé d’avoir recours à une garde à domicile, que ce soit en garde simple ou en garde partagée, savez-vous que vous avez le choix entre plusieurs options pour l’embauche de votre nounou ?

On a souvent en tête l’embauche en direct mais pas forcément le recours à des organismes mandataires ou prestataire.

Je vous propose ici un bref panorama des possibilités qu’offre l’emploi d’une garde à domicile, avec les avantages et inconvénients avec une petite comparaison des coûts et aides pour chacune des options.

Etre l’employeur de votre nounou

J’ai personnellement opté pour cette option cette année pour la première fois pour l’embauche d’une babysitter en périscolaire pour mes 3 enfants. Jusqu’à cette année, par manque de temps et de compétence, j’avais toujours opté pour des organismes. Cette fois-ci, les sociétés et associations que j’ai consultés n’ont pas réussi à trouver quelqu’un qui avait le bon profil et qui acceptait un contrat avec 10h de travail par semaine seulement.

Lorsque vous employez directement votre garde d’enfant à domicile, vous vous occupez de tout, de la sélection de la nounou, au contrat de travail, les fiches de paye jusqu’à la rupture. Vous avez la responsabilité de l’employeur et vous n’avez pas d’intermédiaire.

 

Combien ça coûte d’embaucher votre nounou ?

Le salaire minimum horaire net est de 7.66€ en 2018. A cela, il faut ajouter les charges sociales, à peu près 23% en plus (9.98€ minimum). Vous avez des outils très bien fait pour faire vos simulations sur le site de la PAJE.

 Quelles sont les aides pour l’emploi d’une garde à domicile en direct?

  • Le complément de libre choix du mode de garde (ou CMG)

Pour les néophytes, il s’agit d’une aide financière versée par la Caf ou la MSA pour compenser le coût de la garde d’un enfant. Elle couvrira au maximum 85% de sa rémunération.

L’aide dépend du nombre de vos enfants à charge, de l’âge du plus jeune et de votre revenu. Si vous avez un enfant au moins de moins de 3 ans, la fourchette va de 467,41€ si vous percevez moins de 20 561€ à 176,82 € si gagnez 45 666€.

A l’anniversaire des 3 ans de votre dernier enfant, l’aide est réduite de moitié à peu près. Et à 6 ans, vous n’avez plus de complément de libre choix de mode de garde.

  • La prise en charge partielle des cotisations sociales

La prise en charge est de 50 % des cotisations, dans la limite de 447 € par mois (jusqu’au 3e anniversaire de votre dernier enfant).

  • Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt s’élève à 50 % des dépenses dans la limite de 12 000 € par an. Les aides reçues pour financer l’emploi du salarié à domicile sont exclues des dépenses.

Ce plafond est majoré de 1 500 € par enfant à charge sans pouvoir dépasser au total 15 000 €.

Pour la 1ère année où vous employez directement un salarié à domicile, les dépenses sont retenues dans la limite de 15 000 € avec une majoration de 1 500 €, sans pouvoir dépasser au total 18 000 €.

C’est bien un crédit d’impôt, donc même si vous ne payez pas d’impôt, ou moins que le montant du crédit d’impôt, l’état vous rendra de l’argent!

Une fois tout déduit, si vous êtes dans la tranche de revenu supérieur et que vous faites de la garde partagée (50/50), cette option coûte un peu moins de 2€ de l’heure.

 

Les avantages de l’emploi en direct de votre garde d’enfant à domicile

  • Plus de liberté

Vous choisissez exactement la personne selon vos critères. Après tout, on n’est jamais aussi bien servi que par soi même et étant donné qu’il est primordial que vous ayez le bon feeling avec votre nounou, vous êtes les mieux placés pour passer les entretiens notamment.

  • Plus de souplesse

Lorsque vous voulez faire passer un message, changer des horaires, des vacances ou autre, vous n’avez qu’à vous arranger avec votre nounou, en direct. Il n’y a pas besoin de passer par la structure employeuse ou le mandataire qui pourrait mal comprendre vos besoins.

  • C’est une expérience, d’être employeur !

Et effectivement, c’est souvent la première fois qu’on emploie quelqu’un et j’ai trouvé que c’était intéressant de voir comment cela se passe côté employeur. C’était un peu impressionnant au début mais finalement j’ai appris beaucoup de choses en passant des entretiens, assurant le suivi de la salariée, définissant des objectifs etc… Je comprends mieux les attentes et les contraintes d’un employeur, une compétence qui peut me servir même dans ma vie professionnelle !

 

Les inconvénients de l’emploi en direct de votre garde d’enfant à domicile

  • Ça prend plus de temps

Etre employeur, c’est chronophage ! Ça a été pour moi un des gros points de blocage car je suis déjà bien prise : travailler, m’occuper de mes enfants, de la maison et garder un minimum de vie sociale : je ne voyais pas où trouver le temps de caser en plus la gestion d’un employé !

  • La relation avec la nounou est parfois polluée par des problèmes administratifs

Le matin et le soir, on a souvent peu de temps et il est dommage d’avoir à en perdre sur des sujets d’ordre administratif. S’il y a désaccord sur ce type de sujet, les parents peuvent alors craindre que cela ait des répercussions sur leurs enfants, ce qui peut devenir malsain.

  • Je n’aime pas la paperasse !

Et il y en a ! Rien d’insurmontable mais c’est régulier et il ne faut pas être en retard. Et franchement, ça ne m’intéresse pas vraiment de faire des fiches de paye, faire le compte des heures, calculer les vacances acquises/prises, faire les déclarations à la PAJE, les virements : je ne prends aucun plaisir à toutes ces tâches, surtout si je suis désorganisée et que je perds mon temps à réinventer la roue tous les mois !

Ceci dit, avec un peu d’organisation, une bonne checklist et des outils adaptés, on peut être efficace et minimiser cette partie administrative. De mon côté, j’ai appris sur le tas mais j’espère pouvoir vous aider sur ces sujets-là.

  • Etre employeur implique certains devoirs.

Si vous employez directement votre garde à domicile, c’est à vous de respecter ces obligations, les principales étant :

  • de le rémunérer (jusque-là, tout va bien … bien qu’il n’est pas toujours évident de payer en temps et en heure surtout si vous n’avez pas mensualisé ses salaires…)
  • de fournir un travail au salarié ainsi que les moyens de le réaliser – le travail ne manquera pas avec un ou plusieurs enfants en bas âge. Par contre, il faudra bien définir ensemble en début de contrat les moyens, surtout si vous êtes en garde partagée, car votre logement sera adapté à la garde d’un enfant, par contre pour le deuxième, il faudra s’assurer que les moyens sont bien disponibles (poussette double, rehausseur pour les repas etc…)
  • De respecter les clauses du contrat de travail d’où l’importance de bien le connaitre
  • De veiller à ce que ses employés puissent travailler dans des conditions de sécurité et d’hygiène optimales et conformes à la législation sociale. (Visite médicale d’embauche notamment)
  • la loi impose également une obligation de formation à l’employeur. Ce dernier doit assurer l’adaptation de ses salariés à leur emploi.

 

Le mandat: Une solution intermédiaire pour l’emploi de votre garde d’enfant

Qu’est-ce qu’un mandat ?

Le mandat est un contrat par lequel une personne, le mandant, donne à une autre personne, le mandataire, le pouvoir de faire un ou des actes juridiques en son nom et pour son compte.

En l’occurrence, vous allez faire appel à un organisme habilité par la CAF qui peut être une entreprise privée ou une association). Celui-ci va, en votre nom :

  • Faire une présélection de candidats
  • Rédiger le contrat et l’expliquer aux parties prenantes
  • Faire les fiches de paie sur la base des heures données par l’employeur
  • Faire les déclarations à la PAJE et à la CAF
  • Lors de la rupture de contrat, informer l’employeur sur la marche à suivre et calculer les indemnités

 

Combien ça coûte ?

Dans cette configuration, vous allez payer l’organisme en mandataire plus du salaire et des charges sociales de votre nounou que je vous ai exposée dans l’option précédente.

Il y a souvent une adhésion annuelle puis une cotisation mensuelle.

Il faut compter de 50 à 150€ par an puis de 50 à 120€ par mois pour ce service.

Une fois tout déduit, si vous êtes dans la tranche de revenu supérieur et que vous faites de la garde partagée (50/50), cette option coûte environ 2.3€ de l’heure.

 

Les avantages du mandat

  • Gain de temps pour le recrutement et la rupture du contrat

La structure va en effet passer des annonces et faire un premier filtre sur les candidats afin de ne vous présenter que les meilleurs profils pour ce poste. Une fois votre choix effectué, le mandataire prépare tous les papiers et vous n’avez plus qu’à les signer.

En cas de rupture de contrat, ils vont également tout préparer pour vous. Vous n’aurez plus qu’à fournir les documents et le dernier chèque à votre nourrice.

  • Gain de temps chaque mois

De même, tous les mois, une fois que vous aurez fourni la feuille de décompte des heures signée par la nounou et le(s) employeur(s), vous n’aurez plus qu’à effectuer le virement. La fiche de paie et les calculs des heures et des congés est assuré par le mandataire.

  • Vous êtes accompagnés par des professionnels

Lorsqu’on est employeur, on a souvent des questions et le mandataire sera également présent pour y répondre. La législation française est lourde et c’est un confort d’avoir des professionnels à votre écoute quand vous avez des questions et des doutes. Souvent, le mandataire propose également de faire des visites pour vérifier que la garde se déroule dans de bonnes conditions.

Les inconvénients d’avoir recours à un mandataire

  • Le prix

C’est en effet une solution qui est un peu plus cher que l’emploi direct, même si les frais sont à minorer de 50% après crédit d’impôt

Vous êtes toujours l’employeur, avec les devoirs que cela implique.

Le mandataire en effet est là en support mais c’est à vous qu’incombent les différentes obligations liées au statut d’employeur décrites ci-dessus. Même si le mandataire vous accompagne, vous êtes l’employeur et seul responsable.

  • Relation tri partite

Il y a un intermédiaire de plus donc il faut être vigilent à bien communiquer à la fois avec votre nounou mais aussi avec l’organisme. Cela demande plus de temps notamment au démarrage des contrats, en fin de mois, en fin de contrat et lors des éventuels changements de contrat.

 

La prestation, je suis client, et pas employeur

Dans cette dernière solution, un organisme va mettre à votre disposition un de ses salariés pour garder vos enfants. Vous avez bien sur le choix de la nounou, comme dans le cas du mandat par contre, vous ne serez pas son employeur. Vous recevrez une facture de l’organisme avec qui vous aurez un contrat de prestation.

Combien ça coûte?

Généralement, la société va vous facturer autour de 21€ de l’heure, qui peut être partager avec une autre famille dans le cas d’une garde partagée. Cela couvre tous les frais (salaire, charges, vacances, frais liés aux ruptures, à la formation, au suivi des intervenantes.

Quelles sont les aides ?

  • Le complément de mode de garde

Vous devez faire appel à un organisme habilité et votre enfant doit être gardé au moins 16 heures par mois.

Le complément prend en charge jusqu’à 85 % de sa rémunération.

Pour vous donner une idée du montant de cet aide, vous aurez le droit en 2018 si vous avez un enfant:

  •  à 854€ si vous avez moins de 20 550€ par an et vivez en couple
  • à 618€ si vous avez plus de 45 666€

Ces montants diminuent de moitié aux 3 ans de votre dernier enfant.

Pour plus de détail, n’hésiter pas à vous renseigner sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31101

  • Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt s’élève à 50 % des dépenses dans la limite de 12 000 € par an. Les aides reçues pour financer l’emploi du salarié à domicile sont exclues des dépenses

Ce plafond est majoré de 1 500 € par enfant à charge sans pouvoir dépasser au total 15 000 €.

Pour la 1ère année où vous employez directement un salarié à domicile, les dépenses sont retenues dans la limite de 15 000 € avec une majoration de 1 500 €, sans pouvoir dépasser au total 18 000 €.

Une fois tout déduit, si vous êtes dans la tranche de revenu supérieur et que vous faites de la garde partagée (50/50), cette option coûte entre 3 et 5€ de l’heure.

 

Les avantages de la prestation

  • La tranquillité

Vous êtes client ! et le client est roi… Donc si vous avez un problème au niveau de la qualité de service, c’est à l’organisme de le régler. Pour notre deuxième enfant , nous avions opté pour une société de prestation et nous avons eu une nourrice qui a eu un accident du travail chez nous. Il n’y avait rien de grave mais il y avait de la paperasse à faire lié à cet accident et en plus, ils ont du nous trouver une solution de remplacement le plus rapidement possible (ils avaient un engagement de réactivité de 48h). Si nous avions été employeur, ce type d’accident nous aurait demandé du travail et beaucoup de soucis.

  • Un gain de temps considérable

Dans le cas d’un prestataire, le devoir du client se limite à payer dans les temps. Nous avions en plus un contrat mensualisé donc des virements automatiques étaient facile à mettre en place. Vous ne faîtes aucune déclaration en fin de mois. La société que j’avais choisi s’occupait même des déclaration à la CAF.

  • Les échanges avec la nounou se concentrent sur l’enfant

Le matin et le soir, on a souvent peu de temps pour faire les transmissions. J’ai apprécié pendant cette période ne pas avoir besoin de régler des problèmes administratifs et me concentrer sur le déroulement de la journée, les progrès réalisés etc…

  • Vous n’êtes pas employeur

Donc vous n’avez pas à rendre de compte à l’URSSAF, l’inspection du travail, ni à organiser la formation continue de votre nounou.

  • Remplacement pour vacances, maladies etc..

Généralement, la société s’engagera à trouver une remplaçante dans un délai réduit. Pour ma part, ça a été une des raisons qui ont fait que j’ai beaucoup aimé cette option. Ma famille n’habite pas à proximité et je ne peux m’absenter de mon travail facilement au pied levé.

Les inconvénients de la prestation

  • Relation tri partite

Il y a un intermédiaire de plus donc il faut être vigilent à bien communiquer à la fois avec votre nounou mais aussi avec l’organisme prestataire. Cela demande plus de temps et d’énergie notamment au démarrage des contrats, en fin de contrat et lors d’éventuelles modifications de contrat.

  • Le coût 

Cette solution est plus chère que les précédentes, jusqu’à deux fois plus cher par rapport à l’embauche direct.

 

 

Donc pour résumer, 3 solutions se présentent à vous avec du plus au moins cher l’emploi en direct, le mandataire et le prestataire. En terme de tranquilité et de charge, l’ordre est inversé!

Selon les situations, le recours à l’une ou l’autre des solutions peut être choisi. Pour ma part, depuis 6 ans j’ai testé les 3 solutions et je dois dire que chacune mérite d’être étudiée car il n’y a pas une solution idéale.

 

Et vous, comment avez vous recruté votre nounou? Avez vous des compléments à apporter ou des questions à poser pour aider les parents encore en recherche à faire leur choix?

N’hésitez pas à les poster dans les commentaires!

Partager l'article
  •  
  •  
  •   

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *