Non, non, rassurez-vous, je ne vais pas vous parler de divorce : l’arrivée d’un bébé bouleverse beaucoup votre vie mais la plupart des cas, votre couple va survivre à cette fameuse recherche de mode de garde ! Je veux vous parler aujourd’hui de la garde partagée ou de garde groupée. C’est sans doute un meilleur terme qui éviterait toute confusion. Je vais m’en tenir au terme de garde partagée car c’est le plus usuel.

Qu’est-ce que la garde partagée ?

Mais laissons là ces questions de vocabulaire et entrons dans le vif du sujet : en quoi consiste la garde partagée ?

Une garde partagée démarre généralement avec la rencontre entre deux familles. Elles doivent avoir un besoin proche et compatible : horaires,  localisation, vision éducative…  Au moins une des deux familles doit avoir un domicile adapté à la garde à domicile de l’ensemble des enfants concernés.

Si toutes ces conditions sont remplies et que le courant passe bien, les deux familles vont rechercher une nounou. Elle peut être recrutée de différente manière :

  • soit en direct (les employeurs seront alors les parents)
  • soit via une société ou une association qui pourront être
    • prestataire
    • ou mandataire.

J’ai fait un article sur ces différentes options qui ne concernent pas que la garde partagée.

Donc, pour faire simple, la garde partagée, ce sont deux familles qui recrutent conjointement une nounou qui gardera leurs enfants à leur domicile. Le plus souvent, les familles choisissent d’alterner le lieu de la garde mais elle peut aussi avoir lieu toujours chez la même famille.

Quels sont les avantages de la garde partagée ?

Ils sont nombreux car on cumule les avantages à domicile avec le fait d’avoir plusieurs enfants, donc un apprentissage de la vie en société. Et ça coûte moins cher que la garde simple vu que les coûts sont partagés. Mais laissez-moi vous en dire plus avec les 7 principaux avantages de la garde partagée

1. On respecte le rythme du petit

Lorsque la garde a lieu à notre domicile :

  • Le petit peut se réveiller à son rythme
  • On évite de transporter le petit avec tout le barda qui va avec, ce qui, mine de rien, est un vrai confort le matin et le soir.
  • L’enfant reste dans son environnement, ce qui est un confort pour lui aussi

2. Il apprend à partager

Par rapport à la garde simple, l’avantage de la garde partagée est que l’enfant est avec un autre enfant (ou plus) ce qui lui permet de se sociabiliser et d’apprendre à partager. La nounou doit en effet s’occuper d’au moins deux enfants donc ils doivent apprendre la patience. C’est une bonne chose, en particulier s’il n’a pas de frère et sœurs ou s’il a pris l’habitude d’avoir ses parents à sa disposition. Il doit aussi partager ses jouets. Il se prépare petit à petit  à l’entrée à l’école.

 

3. Il apprend à s’adapter à de nouveaux lieux

Si la garde a lieu au moins en partie dans l’autre domicile, il s’habitue à être hors de chez lui. Souvent, les nounous en garde partagée font souvent de nombreuses activités à l’extérieur : bibliothèque, ludothèque, RAM, musées etc…

Les gardes à domiciles sont beaucoup plus libres qu’en crèche et peuvent donc en fonction de la météo et de la programmation culturelle organiser facilement des sorties, au rythme des enfants.

4. C’est pratique

Quand la garde a lieu à notre domicile, on évite toute la logistique de préparation et rangement des affaires du petit. On évite aussi de le transporter le matin et le soir, avec le stress d’oublier quelque chose ou d’être en retard au travail.

5. Du confort pour les enfants et la nounou

Souvent, il y a moins d’enfant dans une garde partagée car il n’y a que deux familles donc souvent deux enfants en bas âge et parfois un enfant en périscolaire.

De plus, les familles démarrent en même temps donc souvent avec des enfants du même âge : il est donc plus facile pour la nounou de trouver des activités bien adaptées au rythme des enfants.

6. La liberté de choisir…

Beaucoup de choses en fait, c’est vraiment un mode de garde à la carte. La seule contrainte est de se mettre d’accord avec l’autre famille et la nounou, bien entendu !

  • On peut choisir les familles et les enfants avec qui vont grandir nos enfants
  • On choisit la personne qui va s’occuper de nos enfants, ce qui n’est pas le cas en crèche par exemple. Et on a souvent beaucoup plus de choix que pour les assistantes maternelles. En effet, dans notre cas, on cherchait quelqu’un qui habitait à moins de 10 minutes à pied de chez nous pour des raisons de praticité. Dans le cas de la garde à domicile, on a pu étendre le périmètre à toute l’agglomération. Donc on a pu être beaucoup plus exigeant sur les critères qui nous importent vraiment.
  • On choisit le menu des enfants, la provenance des produits
  • On choisit où a lieu la garde, et si on souhaite alterner, on choisit à quel rythme
  • On peut choisir les dates des vacances, elles ne sont pas imposées comme pour les crèches et bien souvent les assistantes maternelles.

 

7. Beaucoup plus abordable que la garde simple

C’est logique, on partage la nounou donc on paye au prorata du besoin. Si les deux familles ont chacun un enfant et des besoins strictement identiques, on fait du 50/50. S’il y a deux enfants d’un côté ou du périscolaire ou une amplitude différente pour une des familles, on fait souvent un prorata .

Deuxième effet kiss cool : la fiscalité. Je vous explique : L’état va vous rembourser 50% du coût de la garde jusqu’à un plafond de 12 500€ si vous avez un enfant, 15 000€ à partir de deux enfants.

Quand on est en garde simple, on dépasse souvent le plafond du crédit d’impôt : par exemple si la garde est sur 5 jours par semaine, en plein temps, vous dépasserez ce plafond. Les heures au-dessus du plafond vous coûteront donc le double de celle en dessous, ce qui fait monter très rapidement la note. Être en garde partagée vous permet de rester en dessous.

Je vous expliquerez ces mécanisme plus en détail dans un article à venir sur le coût de la garde.

Quels sont les inconvénients de la garde partagée ?

Vous vous doutez bien que tout n’est pas forcément rose ! Sinon, ça se saurait et la garde à domicile serait certainement plus répandue encore !

  • Il faut trouver LA famille

 

Elle doit partager à la fois

  • Des besoins proches et compatibles sur les horaires, l’adresse, les vacances…
  • Les mêmes attentes sur la garde partagée, des critères proches sur le choix de la nounou

Une fois trouvée, il faut que le feeling passe bien entre les deux familles. Il est primordial de communiquer beaucoup à ce moment-là et de ne pas laisser trop de flou sur ses besoins, ses contraintes et ses envies. A mon sens, c’est une des étapes les plus importantes pour que la garde se passe bien.

 

  • Nous, l’autre famille et la nounou : un équilibre fragile

La garde partagée repose sur :

  • les besoins et les contraintes de votre famille
  • les besoins et les contraintes de l’autre famille
  • le projet professionnel de la nounou

Si l’un de ces éléments change, ou a mal été compris au départ, cela remet en cause la garde partagée.

Je vous donne quelques exemples, tirés de mon expérience :

  • Lors de notre première garde partagée, il a été question que l’autre famille déménage : le projet a finalement pris plus de temps que prévu mais cela aurait pu mettre fin à la garde car la proximité géographique était primordial pour nous (mon mari fait tout à pied)
  • Le cas le plus courant et heureusement anticipable est l’entrée à l’école d’un des enfants. Dans ce cas-là, les besoins en termes d’horaire évoluent beaucoup et la garde n’a plus lieu d’être. C’est ce qui est arrivé quand ma fille est entrée en maternelle : le petit garçon qui était gardé avec elle n’avait que quelques mois d’écart mais n’était pas de la même année. L’autre famille a donc dû trouver une autre solution pour sa dernière année.
  • Une autre expérience, très récente : la nounou de notre petit dernier, après 4 ans de garde partagée décide de se reconvertir professionnellement. Elle a donc souhaité arrêter la garde avec les deux familles. De fait, la garde partagée était rompue. Heureusement, les deux familles souhaitent poursuivre ensemble. Nous avons donc recruté une nouvelle nounou ensemble.

D’autre cas pouvant mettre fin à une garde partagée :

  • Entrée à la crèche d’un des enfants
  • Congé maternité pour une nouvelle naissance dans une des familles ou la nounou
  • Chômage d’un des parents
  • Retraite ou déménagement de la nounou

 

  • Parfois (mais pas toujours) c’est plus cher qu’une autre solution

 

Vaste sujet : ça coûte combien, la garde partagée ?

En fait, c’est très variable. Cela dépendra de vos amplitudes horaires, des besoins de l’autre famille, de comment aura été recrutée la nounou, de son salaire etc…

Ce qui est sûr, c’est que pour la garde à domicile, il faut avancer plus d’argent que pour les autres solutions. En effet, la moitié du coût de la garde donne lieu à un crédit d’impôt, jusqu’à un certain plafond, ce qui est très intéressant fiscalement. Mais si vous êtes un peu juste au niveau de votre trésorerie, il faudra attendre des mois avant que l’Etat vous rembourse.

Je ferais un article plus détaillé à ce sujet mais sachez en gros que :

  • la crèche est très souvent moins chère que la garde partagée,
  • la garde simple sera plus chère
  • et les assistantes maternelles, ça dépend vraiment de votre revenu et de la concurrence entre les assistantes maternelles sur votre secteur.

 

  • La garde a lieu à domicile

Alors, c’est un avantage ou un inconvénient cette garde à domicile ? Oui je sais je l’ai mis des deux côté car en fait il y a du pour et du contre. Quand nous avons démarré la garde à domicile, j’ai eu l’impression de me retrouver en collocation. En fait, la maison est habitée pendant toute la journée par quelqu’un d’autre qui ne va pas forcément avoir la même notion du rangement, de la propreté, qui va se servir dans le frigidaire pour les repas etc… Selon le tempérament et la discrétion de votre nounou, ce sera plus ou moins gênant et je vous conseille de bien vous y préparer. L’idéal est quand même de bien poser les règles au début et de dire clairement les choses.

Un autre point qui me pèse est le fait que, chaque matin, votre logement doit être rangé et agréable : votre logement est le lieu de travail de la nounou. La plupart du temps, c’est une bonne discipline à prendre, ce qui est donc un plus. Ceci dit, les lendemains de vacances ou de grands week end, c’est contraignant. Je m’y astreins car je sais que j’aime qu’elle me rende l’appartement agréable le soir donc il faut qu’il le soit le matin !

 

Et vous, avez-vous déjà choisi la garde partagée ? Est-ce que c’était une bonne expérience ?

Si ce n’est pas le cas ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire.

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •   

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *