J’ai participé à une atelier sur le nesting il y a quelque temps. Je  vous en ai parlé dans une article précédent de l’importance de protéger nos enfants en créant une environnement sain.

La deuxième partie de l’atelier nous a permis de voir comment rendre son habitation plus saine. Ceci est particulièrement important pour nos enfants , surtout pendant les 1000 premiers jours de leur vie pendant lesquels ils sont particulièrement vulnérables.

L’idée n’est pas de tout révolutionner dans notre vie: L’arrivée d’un enfant l’a certainement déjà chamboulé comme ça ; )

Nous allons voir déjà les fondamentaux qui peuvent changer facilement la donne. Avez vous déjà entendu parlé de la loi de Pareto? Le principe de Pareto, aussi appelé loi de Pareto, principe des 80-20 ou encore loi des 80-20, est un phénomène empirique constaté dans certains domaines : environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. Un « principe » de probabilités qui s’applique aussi à un grand nombre de domaines, à commencer par l’efficacité au travail et qui se résume ainsi : 80% des résultats (positifs ou négatifs) sont obtenus par seulement 20% des actions.

L’idée est d’appliquer ce principe aux actions visant à créer un environnement sain pour protéger nos enfants.

Aérer !

Pour évacuer les polluants présents chez vous, la règle d’or est d’aérer. L’air intérieur est toujours plus pollué que l’air extérieur. Donc un bon réflexe, quel que soit la météo et les alertes pollutions est d’aérer votre logement. Si vous avez le choix, privilégiez l’aération hors des périodes de pointe si vous êtes en ville.

Pour une bonne aération, il faut ouvrir en grand pendant 10 minutes. Ouvrir légèrement pendant des heures ne permet pas d’aérer correctement votre logement. L’hiver, sachez qu’en 10 minutes, les meubles, murs, sols et plafonds n’ont pas le temps de se refroidir. Donc, l’air froid va entrer, certes mais dès que vous allez refermer, tous ces éléments chauds vont rayonner et réchauffer rapidement votre intérieur.

On pense souvent à aérer le matin au réveil. Il est souhaitable également d’ aérer avant de se coucher. En effet, l’air de votre chambre s’est chargé pendant toute la journée des polluants présents chez vous. Pour avoir l’air le plus sain possible, mieux vaut donc réaérer à ce moment-là.

Vérifier régulièrement l’état des aérations présentes sur les fenêtres et de votre VMC. Pour vérifier que la VMC fonctionne, vous pouvez présenter un mouchoir en papier devant une bouche d’aération qui devrait se plaquer dessus.

Si vous avez une clim’ dans votre habitation et/ou votre voiture, pensez à changer les filtres régulièrement.

 

Prioriser les pièces où on passe le plus de temps.

Plus on passe de temps dans une pièce, plus on va être exposé aux polluants qui y sont présent. C’est pour cette raison qu’il est préférable de se focaliser sur la chambre par exemple plutôt que sur les WC ou les couloirs. Ayez cela en tête quand vous préparez la chambre de votre enfant. Il va y passer 80% de son temps pendant ses premiers mois, donc autant mettre toutes les chances pour préserver son capital-santé.

Choisir l’ameublement pour garder l’environnement sain

La majorité des meubles commercialisés aujourd’hui sont fabriqués avec des panneaux de bois reconstitués, tels que le contreplaqué, l’aggloméré ou le MDF (ou medium). La présence en grande quantité de colle, de laque et de peinture dans ces matériaux est à l’origine de rejets continu dans l’air de formaldéhyde en question. Ces Composés Organiques Volatils (COV) sont relâchés à température ambiante 24 heures sur 24 et ce pendant plusieurs années (jusqu’à 5 ans) et peuvent occasionner des gênes respiratoire et des irritations aux yeux.

Pour éviter ces polluants, vous pouvez opter pour des meubles en bois massif non traité ou bien privilégier les meubles d’occasion, qui auront eu le temps de se « dégazer » chez le précédent propriétaire. Cela évitera à votre enfant d’être exposé. Si vous avez déjà acheté les meuble ou si vous ne pouvez pas faire autrement, sortez les des emballages le plus rapidement possible et aérer les, idéalement, à l’extérieur.

Et les textiles ?

Les textiles sont pour la plupart traités chimiquement pour leur donner une meilleure tenue et une brillance pour inciter à l’achat.

Les textiles comprennent les vêtements, mais aussi le linge de maison, les tours de lits et certains jeux, notamment les doudous qui seront très souvent dans l’environnement très proche de votre enfant.

Il faudra donc les laver au moins deux fois si vous les achetez neufs. Sinon vous pouvez acheter d’occasion. Il existe également des labels qui vous certifient le respect d’un cahier des charges. Attention, ils n’ont pas tous la même valeur. Certains garantissent seulement que les tissus n’ont pas été traités. Les labels bio garantissent eux que les fibres naturelles sont issues de l’agriculture biologique.

 

Produits d’entretien permettant de garder un environnement sain

 

Une source importance de risques chimiques provient des produits d’entretiens utilisés pour laver, nettoyer, désinfecter, parfumer, assouplir nos habitations et notre linge. On pense avec ces produits assainir mais malheureusement, la plupart d’entre eux contiennent de nombreuses substances toxiques. Il suffit de lire la liste d’ingrédient et surtout les pictogrammes pour le réaliser.

La première attitude vis-à-vis de ces produits et d’en limiter le nombre. Certains d’entre eux sont des gadgets et limiter le contenu de nos placards aux essentiels évite d’alourdir le cocktail de substance mentionné dans l’article précédent.

Ensuite, il faut savoir qu’il n’est pas sain de désinfecter son appartement ou même ses mains. Nous sommes composés de millions de bactéries, sur notre peau et dans notre corps et les désinfectants tuent indifféremment les bactéries nuisibles (la minorité) et les bonnes bactéries. Il vaut toujours mieux se laver les mains par exemple que d’utiliser les gels qui étaient jusqu’à une dizaine d’années seulement, réservés aux personnes fragilisées comme dans les hôpitaux par exemple.

En conclusion

Pendant cet atelier, j’ai appris beaucoup de chose que je souhaite appliquer. Je pense notamment:

  • aérer les chambre aussi le soir car la chambre s’est polluée aussi pendant la journée
  • ouvrir les fenêtres en grand pour une petite durée plutôt que d’entrouvrir la fenêtre plus longtemps
  • je connaissais l’intérêt de l’achat d’occasion mais n’avait pas en tête la durée de dégazage des meubles neufs (5 ans!) qui me motive d’autant plus à y avoir recours
  • prioriser les pièce où on est le plus longtemps: c’est logique mais je n’y avais jamais pensé!

Cet atelier m’a aussi donné envie d’en savoir plus sur les produits d’entretien et cosmétiques naturels. Je vais me renseigner à ce sujet, expérimenter des solutions simples d’accès et nous en reparlerons peut être dans un prochain article.

 

Et vous, que faîtes vous concrètement pour créer un environnement sain pour protéger vos enfants? N’hésitez pas à le partager en commentaire!

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •   

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *