” Alors, la reprise ?”

“T’as trouvé un mode de garde ?”

“Mais, qui va le garder ce bébé ?”

“Et alors, tu l’as trouvée la perle rare ?”

…. LA fameuse question !

Le petit n’est souvent pas encore né qu’on recherche ce mode de garde, terme inconnu de la plupart des personnes n’ayant pas d’enfant. Il  rentre bien vite dans notre vocabulaire. C’est en effet une des premières préoccupations des jeunes parents : comment trouver la personne ou la structure idéale pour garder mon enfant pendant que je travaille ?

Pour mes deux aînés, cette recherche a très vite abouti. J’ai eu la chance de trouver des solutions parfaitement adaptées à nos besoins et à ceux de nos enfants, et ceci dans un temps record!

Pour le dernier, j’étais donc confiante mais cela s’est révélé être un vrai parcours du combattant qui dure depuis 6 mois (à l’heure où j’écris cet article), même si on est en train de voir le bout du tunnel.

Depuis 6 ans, nous avons expérimenté plusieurs modes de garde car nos besoins ont pas mal évolué au fur et à mesure que les enfants et la famille grandit :

  • Une assistante maternelle pour mon aîné : je n’avais pas de place en crèche, c’était la seule alternative que je connaissais à l’époque. Très bonne expérience avec une nounou exceptionnelle.
  • Quand ma fille est née, nous avons opté pour une garde partagée pour des raisons de proximité et car cela permettait d’avoir une solution pour le périscolaire de notre aîné. Nous passions alors par une société de prestation pour limiter les formalités administratives qui ne sont pas ma tasse de thé. Très bonne solution également avec une famille top et une entreprise sérieuse.
  • Ensuite lorsque les deux aînés étaient en maternelle, nous sommes passés à la garde simple pour le périscolaire, par la même société que la garde partagée.
  • Quand le petit dernier est né, nous avons envisagé :
    • La garde partagée mais l’autre famille nous a fait faux bond le jour de la signature du contrat.
    • Une assistante maternelle, qui nous a fait faux bond elle aussi 3 semaines avant ma reprise, ce qui n’était pas forcément une mauvaise nouvelle a posteriori car elle voulait nous obliger à faire des fausses déclarations à le PAJE.
    • La crèche qui, malgré mes appels désespérés, n’a pas trouvé de place pour nous.
    • Finalement, nous avons trouvé une autre famille pour une garde partagée mais cette fois-ci, en étant employeur, avec l’aide d’une association mandataire.
    • L‘autre famille a finalement eu une place en crèche pour la rentrée prochaine. Du coup la mairie s’est engagée moralement à nous en trouver une pour nous aussi pour Septembre… à suivre…
  • Pour le périscolaire, les sociétés de prestation ont été dans l’incapacité de nous trouver quelqu’un ayant la formation pour s’occuper d’un bébé tout en acceptant des horaires réduits. J’ai donc embauché en direct une étudiante.
  • J’ai également opté pour un temps partiel qui me permet de m’occuper de mes enfants le mercredi, avec un complément de libre choix d’activité

Je ne vous raconte pas tout cela pour vous faire peur mais plutôt pour vous rassurer : vous êtes au au bon endroit si vous voulez en savoir plus sur les différents modes de garde : c’est du vécu, et je vais essayer de débroussailler ce chemin et vous aider à reproduire nos succès tout en ne faisant pas les mêmes erreurs.

Et vous, un casse-tête aussi cette recherche de mode de garde ? Avez-vous eu les mêmes problèmes que pour mon dernier ou ça s’est déroulé comme sur des roulettes comme pour les deux aînés ?

N’hésitez pas à me laisser tes commentaires qui me permettront d’approfondir les points les moins évidents dans mes prochains articles.

Partager l'article
  •  
  •  
  •   

Written by 

2 thoughts on “Quel mode de garde ? Le premier casse-tête de beaucoup de parents!

  1. Salut Marie,
    bravo pour ce super blog. Tu offres beaucoup de valeur à tes lecteurs.
    Pour le mode de garde dans une grande ville, le défi est de taille, mais on fini toujours par trouver une solution. Après tout dépend de tes revenus, car si l’un des salaires est destiné à payer le système de garde, il serait plus malin de s’occuper sois même de(s) enfant(s). N’est-ce pas?
    Au plaisir de te lire!
    Milas de Crudivores.com

    1. Marie B. dit :

      Merci pour ton message!
      Effectivement, pour chaque enfant finalement, j’ai trouvé une solution qui finalement était top. Mais c’est quand même souvent du stress pour les parents.
      Je pense que la reprise du travail ou non devrait vraiment être un choix et non un calcul financier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *